Chakira Abacar Soilihi

Enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université des Comores, Chakira travaillera pendant 3 mois (d’octobre à décembre 2017) sur l’analyse des échantillons d’huiles essentielles d’Ylang-Ylang et sur la mise au point d’une méthode de détection rapide des fraudes grâce à l’outil SPIR.

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang aux Comores est réputée pour sa qualité unique et est un produit de grande importance économique pour le pays. En effet, cette huile essentielle est le deuxième produit d’exportation du pays, qui est par ailleurs le premier producteur mondial. Sa réputation et le bénéfice engendré ont conduit à la multiplication de fraudes qui sont un réel problème pour le maintien de ce produit de qualité et pour le soutien aux producteurs fiables.

Dans le cadre de sa mission, Chakira travaillera sur la construction d’une base de données basée sur la comparaison des huiles essentielles de qualité avec des huiles frelatées. Il utilisera la technique de Spectroscopie Proche Infra-Rouge (SPIR), un outil rapide et non destructif de détection de la composition et de la nature de produits divers, afin d’élaborer modèle prédictif de détection des fraudes. Un temps de préparation des échantillons sera consacré à la production d’huiles frelatées selon les types de fraudes connues ou prévisibles actuellement. Les différents paramètres de la qualité des huiles seront ensuite comparés et utilisés pour la détection rapide des fraudes.

La mission sera réalisée au Cirad à Saint Pierre, station Ligne Paradis. Chakira travaillera en étroite collaboration avec Serge NABENEZA (UMR SELMET), Fabrice Davrieux, Jérôme Minier et Marion Schilling (UMR QUALISUD) et Jean Paul Danflous (Innovation).

Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet INTERREG-V Qualinnov, cofinancé par l’Union européenne et la Région Réunion. 

Publiée : 07/11/2017

Bookmark and Share

Cookies de suivi acceptés