Mélissa Tan

Doctorante travaillant sur la valorisation alimentaire des levures endémiques de la zone océan Indien.

Après un bac scientifique au lycée Pierre Lagourgue et un Master de Chimie-VRN (Valorisation des Ressources Naturelles) à l’Université de la Réunion, Mélissa a obtenu un contrat doctoral et a ainsi commencé une thèse à l’Université de la Réunion (ED STS).

Ses travaux portent sur la valorisation alimentaire des levures endémiques de la zone océan Indien et notamment d’une levure non conventionnelle (Geotrichum fragrans) isolée sur du Pitaya de la Réunion. La finalité est de mieux comprendre le métabolisme de production des composés d’arômes par cette levure, d’améliorer la production de ces arômes et d’étudier la capacité de G. fragrans et de sa version améliorée à aromatiser une boisson alcoolisée directement pendant l’étape de fermentation.

Rattachée au Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles et des Sciences des Aliments (LCSNSA), elle effectue cette thèse sous la direction du Pr. Thomas PETIT (LCSNSA, Université de la Réunion), la codirection du Pr. Jean-Marie FRANCOIS (LISBP, INSA de Toulouse) et l’encadrement du MCF-HDR Alain SHUM-CHEONG-SING (LCSNSA, Université de la Réunion).

Parallèlement à ses travaux de thèse, Mélissa effectue des heures d’enseignement qu’elle dispense au sein de l’Institut universitaire de technologie (IUT) de la Réunion et est élue-doctorante au conseil de l’ED STS. Mélissa a par ailleurs été lauréate du concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT 180) à la Réunion (1er prix du jury) en 2018.

Publiée : 07/08/2018

Bookmark and Share

Cookies de suivi acceptés