Développer la filière ti piment de l’île Rodrigues. Contraintes et opportunités d’une valorisation par la qualité liée à l’origine dans l’océan Indien

Auteurs : Grâce Joffre, Marion Le Moal, Jérôme Minier, Olivier Grosse, Frédéric Descroix, Michel Roux-Cuvelier, Céline Peres, Jean-Paul Danflous, Camille Séraphin, Julie Gourlay et Vincent Porphyre.
Éditeur : Les Cahiers d’Outre-Mer

L’île Rodrigues, district autonome de la République de Maurice, est riche de spécialités régionales dont le gouvernement souhaite tirer parti pour relancer le secteur agricole. En particulier, le minuscule « ti piment » est réputé pour son piquant et sa saveur spécifique. Mais sa renommée est affectée par une perte de typicité (hybridations non contrôlées). Mélangé de facto avec d’autres piments, il est valorisé en condiments par des transformatrices entre lesquelles la concurrence se fait de plus en plus rude, faute de débouchés sur Rodrigues même. Peu structurée, la filière peine en effet à satisfaire les exigences du marché mauricien en termes de quantité et de qualité. Le présent article discute ainsi de l’intérêt et des conditions de la création d’un label de qualité pour mieux valoriser ce piment, à la lumière de ses spécificités et de l’organisation actuelle de la filière.

Références : 
Grâce Joffre, Marion Le Moal, Jérôme Minier, Olivier Grosse, Frédéric Descroix, Michel Roux-Cuvelier, Céline Peres, Jean-Paul Danflous, Camille Séraphin, Julie Gourlay et Vincent Porphyre, « Développer la filière ti piment de l’île Rodrigues », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 273 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 01 novembre 2017. URL : http://com.revues.org/7735 ; DOI : 10.4000/com.7735

Consulter la publication en ligne

http://com.revues.org/7735 

Publiée : 31/10/2017

Bookmark and Share

Cookies de suivi acceptés