AWARE : Atlas Web Agricole pour la Recherche

Partager l’information géospatiale du Grand océan Indien, créer des cartes, télécharger des couches, consulter des documents… C’est ce que permet le tout nouvel atlas cartographique web. Unique en son genre, Aware, l’Atlas Web Agricole pour la Recherche est au service de l’agriculture, de l’environnement et de la recherche en agronomie tropicale. Les données spatialisées du réseau vont maintenant pouvoir être intégrées à l'atlas au service de l'Agriculture, de l'Environnement et de la Recherche en Agronomie tropicale. Consultez et contribuez.

Pourquoi AWARE ?

À La Réunion, le CIRAD réalise des recherches en agronomie tropicale dans différents domaines : protection des plantes,risques environnementaux, gestion intégrée des ressources, qualité des productions agricoles et des produits alimentaires. Pour cela, ses équipes s’appuient sur des données de diverses natures (données de références géographiques, données de production, données climatiques, etc.). Leurs travaux produisent également des résultats sous la forme de bases des données géoréférencées, de cartes et d’images.

Le CIRAD à La Réunion a souhaité se doter d’une plateforme web regroupant l’ensemble de ses données géographiques pour : améliorer l’efficacité des recherches,partager les données, faciliter leur accès par ses équipes, mieux maitriser leur diffusion, communiquer ses résultats de recherches.

Créer un outil d’information spatiale mutualisée

AWARE répond à ces besoins par un catalogage des données géospatiales disponibles au CIRAD à La Réunion et la possibilité d’effectuer des recherches plus précises grâce à des catégories, mots-clés, région et emprise… Ces deux fonctionnalités, accessibles à tous, affichent les métadonnées. Pour autoriser la visualisation/diffusion et le téléchargement, l’atlas s’appuie sur une gestion des profils pour respecter les règles de confidentialité et les droits de diffusion.

« L’idée de mettre en place un atlas cartographique web pour cataloguer l’information spatiale de la zone Grand océan Indien est née de ce constat, avoue Agnès Tendero, à l’initiative du projet à la Réunion. Au-delà du catalogage, l’atlas permet d’effectuer des recherches plus précises. Ces deux fonctionnalités, accessibles à tous, n’affichent que des données générales à savoir les métadonnées. » D’abord pensé pour un besoin interne, l’atlas vise un plus large public dont les chercheurs, partenaires, professionnels de l’agriculture, enseignants, bailleurs de fonds...

Sa force réside dans sa capacité à mutualiser l’information spatiale du CIRAD grâce à certains utilisateurs dits ‘contributeurs’ ; ces derniers pouvant ajouter des couches, créer des cartes, sans utiliser un logiciel SIG. Il est également possible de lier des documents (expertises, rapports, photos…) aux couches et cartes produites. Enfin, l’atlas utilise des solutions technologiques libres qui implémentent les standards OGC (WMS, WCS, WFS et OWS)  garantissant l’interopérabilité avec des logiciels SIG comme QGIS ou ArcGis.

Quel intérêt pour le réseau QualiREG?

Ses principaux atouts: catalogage, archivage des résultats scientifiques, valorisation des données, partage et échanges de données selon des règles de confidentialité claires, mutualisation des moyens, renforcement des compétences en SIG.

Les avantages et enjeux de mettre en place un atlas cartographique sont ainsi  multiples. Tout en donnant une meilleure visibilité de ce dont dispose le Cirad et ses partenaires du réseau QualiREG mais aussi de l'ensemble de la plateforme de coopération PreRAD, il va permettre d’améliorer l’efficacité des recherches, de partager les données, de faciliter leur accès, de mieux maîtriser leur diffusion, et de communiquer les résultats de recherches.

Bookmark and Share

Cookies de suivi acceptés